Archive pour la catégorie 'Sa vie'

Résumé de sa vie

Elisabeth de wittelsbach est née en baviere le 24 décembre 1837 , princesse en Baviere

Elle était la préférée de sa fratrie , et notamment de son père.

elle épousa le 24 avril 1954 son cousin germain François-joseph de habsbourg Empereur d’Autriche.

ses rapport avec sa belle mère et son entourage viennois furent compliqué et destructeur .

elle fuit souvent la cour et son palais qu’elle appelait  le « cachot ».

Sissi voyagera beaucoup mais ne réussira a poser ces ailes de mouettes nul part , tout ses tentatives se soldèrent par un échecs.

sa vie de couples ne fut guére plus brillante , opposée totalement a son mari , ils ne surent jamais s’entendre vraiment .

sa vrai et seule victoire fut de se faire couronner Reine de Hongrie .

elle mourut le 10 septembre 1898 a genéve sous le poigniard d’un anarchiste .

Publié dans:Sa vie |on 19 octobre, 2008 |Pas de commentaires »

Au commencement

le  soleil ce couche sur le lac de Starnberg , une jeune fille admire ce magnifique spectacle . Elle a 16 ans , plutot grande 1m72 , avec de beau cheveux auburn , et une silhouette svelte est sportive . elle ne peu quitter le paysage des yeux , ce lac c’est sa maison , son enfance pleines de rires , sa famille.

elle est la fille du duc maximilien en Baviere et  de ludovica princesse de Baviere. Sa vie est simple , partagée entre Munich et possenhofen . Sissi (c’est ainsi que la tribu familiale l’appelle ) aime la nature et les animaux. Elle monte très bien a cheval , dessine avec assurance des caricatures de son entourages.

c’est une jeune fille espiégle , qu’aucune contrainte ne retient et ne serait retenir…

Elle est devenue en grandissant une très belle jeune fille , encore un peu gauche tout de même. Depuis quelque mois elle n’entend autour d’elle qu’une seule rengaine  » marions Helene  »

Helene c’est sa soeur aînée , qui a 18 ans et devenue en une seule lettre le plus beau parti du moment : elle va devenir Impératrice d’autriche et justement les fiançailles sont prévue dans 2 jours. C’est l’Archiduchesse Sophie de Habsbourg née de wittelsbach qui a eu l’idée de ce projet , car l’Empereur c’est « son fils » !! Et de plus  la futur mariée est sa nièce. Ludovica et Sophie sont soeur . Héléne espère mériter cette marque de confiance que lui adresse sa tante , et tente de devenir une future impératrice modèle , a cet effet elle apprend de nouvelles langues : le tchèque , l’italien , le hongrois et le français .Elle se plie aussi a des leçon de maintien et de musique .

Sissi regarde tout ce petit monde d’un oeil amusée , que ne faut il pas faire pour ce marier !! elle ne pourrais pas passer son temps avec des couturières a ses trousses qui essayerais de lui créer un trousseau convenable . et surtout elle ne supporterais pas de devoir apprendre a faire la révérence et a sourire en toute occasions ! Elle aime Héléne et elle veut l’aider alors elle l’aide a s’entraîner , donne ses avis sur les robes qu’elle essayes ou sur les coiffures que l’on lui impose. Mais jamais elle ne l’envie , elle a plutôt de la peine pour elle , elle s’est instinctivement que la vie a la cour n’est pas un modele de spontanéité et que le « qu’en dit ra t’on  » est souvent difficile a supporter.

le 16 août 1853 Hélenne , Ludovica et sissi montent dans une berline qui les transporte jusqu’a Bad ischl . Pourquoi Sissi est du voyage on ne le sera jamais , sans doute Ludovica avait elle voulue passer plus inaperçue en amenant la cadette avec elle , car les projets de Fiançailles étaient encore secrets. Elles arrivent a leurs hôtel avec une heures de retard et la berline qui transporte leurs malles n’est pas encore arriver , en outre elle sont en habit de deuil . Il faut pourtant aller a la villa impériale car la rencontre est fixer a l’heure pret. Leurs altesses se font recoiffer , dépoussiérer , mais sont contrainte de partir en habit de voyage . Hélene n’est pas au mieux dans cette robe noire , cela lui donne un aspect sévère , voir austère qui durcit sa silhouettes déjà un peu guindée. Sissi en revanche parait fraîche , elle n’a aucun enjeu dans cette rencontre , elle est plus décontractée que sa soeur.

Sophie ne les voient pas arriver d’un bon oeil , pourquoi ne son t’elle pas en habit d’apparat ??? Ludovica explique a sa soeur leur mésaventure mais il est trop tard , l’empereur ce fait annoncer . Hélenne est présenté a son futur fiancé , elle effectue sa révérence , puis c’est au tour de sissi , elle s’avance s’incline mais rate un peu sa révérence, elle se rattrape si admirablement que l’empereur ne la quitte plus des yeux , comme si cette vision venait de justifier tout sa vie entière. La spontanéité de Sissi , son sourire , sa façon d’être tout lui a plus .

Sissi est un peu gênée de l’intérêt qu’elle suscite chez cet homme , elle essaye de se soustraire a son regard mais rien y fait. François-joseph vînt d’être prisonnier d’un amour qui durera tout sa vie . Il va trouver sa mère L’Archiduchesse et lui déclare tout simplement qu’il ne veut pas épouser helene mais Sissi. Sophie objecte qu’Elisabeth n’est qu’une enfant a peine formée , loin de correspondre au tempérament d’une impératrice. L’empereur ne veut rien entendre : Sissi ou aucune !!!

ce soir la le bal de la cour prend une tournure bien surprenante , pour le cotillon la coutume veut que l’empereur distribu les bouquets aux dames qu’il choisit pour danser avec lui. Hors ce soir la il donne tout les bouquets a Sissi.

tout le monde a compris Elisabeth amelie eugenie princesse en baviere sera la nouvelle impératrice d’Autriche.

 

 

Publié dans:Sa vie |on 19 octobre, 2008 |Pas de commentaires »

Un mariage impérial

24.jpg

 

ainsi Elisabeth fut elle promise a François-joseph et les noces fixés au 24 avril 1854 .

Sissi aima t’elle Franz ??? aucune réponse ne peut étayer cette question ! Sa mère répondit toujours par un : « on envoie pas promener un empereur d’Autriche ». ( éloquent !!)

toute l’attention qu’avec subie Hellene ce porta sur Sissi. il fallait confectionner le trousseau , établir la dote et surtout eduquer cette petite oie de baviere qui parler le dialecte bavarois mieux qu’une paysanne. A ce sujet raisonné a vienne un murmure sur  » le train de gueux » qu’on alle introduire a la cour. Il fallait 16 quartiers de noblesses pour être accepter a la cour , hors Elisabeth n’avait pas un arbre généalogique impeccable. la cour railla cette petite princesse qui allait devenir la femme la plus puissante de l’empire.

Elisabeth n’avait en elle aucune idée de castes …elle infligera plus tard des leçons bien amers a cette cours empêtrer dans le cérémonial de Charles quint. l’Étiquette Espagnole la plus dure de toute. Une impératrice ne s’appartient pas , une impératrice n’a pas d’âme , pas de corps…Pourtant Toute petite Sissi avait fait germer en elle la notion  » d’épanouissement personnel ».Un siècle trop tôt ou une vie trop tard , elle se trouva propulser dans une époque qui n’aidé pas les femmes a trouver le plaisirs dans une vie conjugale et sociale.

Le mariage ne fera naître en elle que perplexité et dégoût , elle dira bien plus tard :  » le mariage est une institution absurde , on se voit céder a 16 ans a une personne que l’on ne connaît pas , en faisant un serment que l’on ne comprend pas  et qu’on ne pourra ni  délier , ni dissoudre. »Elisabeth aurait sans doute divorcer au 20 ème siècle , mais elle ce trouvait au 19ème et elle dut s’accommoder de ce puissant époux.

Son mariage un ramassis de larmes , le jour même dans un carrosse vitré , une mouche dans un bocal , admirer de tous , epier de tous !!! elle pleura tout le long de la cérémonie , elle ne cessa pas de pleurer. le beau mariage !!

la mise au lit ne fut pas moins cocasse , une novice au lit d’un homme expérimenter , une vierge offertes mais terrifier. Franz du attendre 3 nuits pour pouvoir deffleurer cette trop belle vierge. Sa femme elle ne le fut jamais vraiment , car il ne sut pas ce l’attacher . Elle ne connaissait que le sexe pour la reproduction non pas  par plaisir . des générations entières de femmes frustrée !!! elle en fit partie !!

elle attendait le voyage de noces , toutes les mariées ont un mariage de noce !!! la chute fut lourde !!

 

Publié dans:Sa vie |on 1 octobre, 2008 |Pas de commentaires »

Le voyage de noces a trois

Ce fut laxenbourg que l’on retint pour le voyage de Noce . a 1h de Vienne ce château n’avait pas un grand intérêt . François-joseph partait a la hofburg tout les matins pour travailler et ne rentrer que pour le souper . Sissi passa son voyage de noces avec L’archiduchesse Sophie . Là , les deux femmes eurent tout le temps de brûler le peu d’amour qu’elles auraient pu se porter , et chaque soir Elisabeth attendait l’arrivée de son mari avec la plus vive impatience.

Sophie ne manquer pas de noter le tempérament impétueux de la jeune fille et passait son temps a dire a la jeune impératrice comment elle devait se tenir :  » gardez vos gants a table , souriez , ne souriez plus , faite une révérence , brossez vous les dents , tenez vous droite…ne vous appuyez pas a ce dossier de chaise , ne mangez pas si vite !!!….. »

Sissi détesta cette femme …peut être a un point qu’il lui avait était inconnue jusque là , jusqu’a la haine , jusqu’a la mort…

le voyage de laxenbourg saccagera 2 âmes qui auraient peut être pus s’entendre et brouilla a jamais l’amour naissant que pouvait porter Elisabeth a son jeune époux. Car Franz ne fit aucune remontrance a sa mère sur l’attitude déplacée qu’elle cultivait vis a vis de Sissi. Elisabeth en voulut a François-joseph , il n’était pas son allié mais son bourreau , leur rapport charnelle n’en furent guère amélioré.

 

Publié dans:Sa vie |on 22 septembre, 2008 |Pas de commentaires »

Le ventre de L’empire

foto75k.jpg

Elisabeth devait donner un fils a l’empereur et un héritier présomptif a l’empire. Ce role lui avait était fixer de force , elle était la pouliche de la cour , son ventre.

Pour l’heure il est tant de commencer les voyages officiels qui sont prévue pour le couple imperial : la bohéme et la moravie seront un veritable voyage de noce.

Sissi laisse Sophie a Vienne ….loin d’elle ,elle prendra soin de son mari , avec qui elle compte passer le plus clair de son temps.

Elle va remplir a la perfection son role d’Imperatrice pendant 15 jours et puis elle commence a fatiguer , a devenir pale et a souffrir de nauser . le ventre de l’empire va se remplir . elle est enceinte.

elle rentre a vienne contrainte et retrouve sa géole , toujours aussi peu acceuillante . On lui demande de montrer sa taille qui s’épaissie .

Publié dans:Sa vie |on 22 août, 2008 |Pas de commentaires »

les brimades

Montrer son ventre!! L’Imperatrice Elisabeth ne comprend pas que l’on l’expose dans sa position …

Elle n’aime pas ce corps déformé qui n’est déjà plus le sien mais celui de l’Empire.

Elle ne comprend pas qu’on puisse l’espionner , la dévisager sans arret . Elle n’est plus Sissi mais un personnage officiel de la monarchie. Elle ne peux si résoudre . Elle déteste Vienne , Sophie , la cour et ses dames d’honneurs. Elle déteste être impératrice , bientôt elle détestera tout ce qui touche a sa position , les bals , le monde et les obligations.

Elisabeth ce débat dans sa prison dorée , elle ne peux fuir nul part !! Un fils a l’empire est exigé . Elle échouera !!!

5 Mars 1855 née une nouvelle Archiduchesse , sans être avertie Sissi apprend que le prénom de son enfant a déjà était choisie par Sophie et que celle ci en plus de lui donner son propre Prénom sera aussi sa marraine …point de discutions la sanction tombe sèchement.

la bonne d’enfant est choisie elle aussi par sa belle mère , en outre Elisabeth n’a pas le droit d’allaiter et ne peux pas avoir sa fille avec elle car sa chère belle mère et tante a fait mettre la chambre de l’enfant coller au appartement de sa grand mère et non de sa mère.

Elisabeth ne peux être mère !! elle ne peux être une épouse !!! elle ne serait être impératrice !!

tout ce qu’elle fait, ce qu’elle dit est rapporter a l’archiduchesse Sophie par ses propres dames d’honneur , les valets et les femmes de chambres font courir les pire bruit sur elle …une souveraine de pacotille.

a cette époque on tente de faire appelle a elle sur certaine décision de l’état , la réponse est clair elle vient de François Joseph lui même  » l’Impératrice n’use d’aucune influence ! ».

un an plus tard en juillet 1856 née l’Archiduchesse Giséle , Elisabeth reçu le même traitement que pour la naissance de la petite Sophie , on lui enleva l’enfant.

Mais alors que jusque la Sissi se montré soumise vis a vis de la famille des Hasbourgs elle commença a réagir et a répondre a Sophie , finalement la dispute éclata au sujet des enfants et de la nursery impériale . Sissi demanda a François Joseph de prendre partie en sa faveur expliquant que le fait de privée ses filles de mère ne pouvait être bénéfique pour elles. Et puis Elisabeth avait compris que son mari n’était pas insensible a ses charmes épanouie depuis ses deux grossesses , l’impératrice était devenue fort belle.

François Joseph donne raison a Sissi , la chambre des enfants et déménagé pour être plus proche des appartement du couple impérial.

Ils partirent avec les enfants en voyage en italie , la venetie n’était pas propice au hasbourg , les représentations ce soldèrent par des échecs pire le couple impérial fut insulté , pourtant Elisabeth remporta quelque victoire grâce a son amabilité et a sa beauté , l’empereur le remarqua et le nota dans une lettre a sa propre mère. Il venait de découvrir que l’Impératrice pourrait peut être l’aider en politique.

 

 

 

 

Publié dans:Sa vie |on 2 juin, 2008 |Pas de commentaires »

tragique


24.jpg

François -joseph songe que le pire des pays qu’il faut contenir et la hongrie .

Le voyage se prépare donc pour partir conquerir cette nation rebelle a l’empire et a l’empereur .

Elisabeth souhaite amener ses filles avec elle , mais l’Archiduchesse Sophie si oppose , elle veut garder les petites princesses avec elle.

Nouveau combat gagné au la main par Sissi , car son époux veut lui être agréable.

le voyage en hongrie va ce dérouler sans encombre dans le premier temps du voyage mais Giselle tombe malade , suivie par Sophie , la plus jeune a une bonne santé et se remet vite , mais l’aînée fini par tomber gravement malade , le médecin soutient que cela vient de la percée des dents , Sophie fini par rentrée en agonie et en une seule nuit décède dans les bras de sa mère qui lui ferme elle même les yeux…..

Elisabeth reste atterrer par la mort  de son aînée . Elle songe que si les princesses était rester a Vienne rien ne serait arriver , elle s’enfonce dans une tristesse immense , puis elle fini par déprimer , appelant la mort .

L’archiduchesse voit rentrer sa famille que précède un petit cercueil , sa peine est immense , sa haine en vers sa brue encore plus puissante. Car pour elle Sissi est coupable .Elle ne le dira pas clairement a son entourage , mais elle fera subir a Elisabeth les pire remontrances . A mort cette inconsciente , cette mère indigne , cette petite sotte…!!!

Elisabeth maigrit a vue d’oeil , point de salut pour elle , elle ne peu que errer dans le palais cachot , elle sera désormais une mére douloureuse toujours au bord des larmes . Giselle ne l’intéresse plus , elle sera la petite filles adorée de sa grand mère Sophie .

Publié dans:Sa vie |on 14 août, 2006 |Pas de commentaires »

Un heritier : la couronne est sauvée

 

 

581046219small.jpgElisabeth retombe enceinte un peu plus d »un an  apres la mort de sa premiere fille .

Elle ne vie pas bien cette grossesse , elle souhaite un héritier a la couronne d’autriche pour que une fois sont rôle dynastique achevée on laisse son corps tranquille .

L’Impératrice use de tout les artifices pour enfanter un fils , le futur Empereur d’autriche , son fils a elle qui ne se conçoit même pas impératrice!!!

le 21 aout 1858 Le nouvel Archiduc d’Autriche vint au monde dans d’atroce souffrance , Sissi a crier tout le long de la délivrance , implorant dieux de la tuer plutôt que de la faire souffrir autant . La douleur ne fut pas veine , elle avait enfin un fils . Sa place a la cour ne pouvée plus être contester .

Elle était épuisée et encore une fois l’enfants lui fut enlever , elle ne chercha pas a le retenir , elle n’en avait pas la force et pensé toujours a la mort de sa fille …! elle était indigne d’être mère.

la naissance de son fils ameliora grandement ses rapport avec la noblesse . Elle avait prouvé qu’elle pouvait enfanter un male.

Seulement les rapport des époux ne s’améliora pas du coté charnelle , elle interdit belle est bien sa porte a son mari , il devait comprendre que son role d’épouse était accompli a 28ans et qu’elle ne désirait plus les assaut de l’homme empereur !!

Il aurait dût comprendre !! ce ne fut pas le cas !!

Et puis commença la pire des guerres que l’autriche eu subit au XIX siecle .

 

Publié dans:Sa vie |on 14 février, 2005 |Pas de commentaires »

défaite cuisante !!

4qfxcsw.jpg


l’Autriche rentre en guerre contre le piémont-Sardaigne .

au printemps 1859 , l’empereur François-joseph  adresse un ultimatum à Turin .

le 27 avril les troupes autrichiennes rentre dans le piémont , le 3 mai la France fais jouer les alliances avec les italiens et rentre en guerre a son tour contre l’Autriche.

l’Autriche est mal préparé et son équipement très rudimentaire …

il aura deux défaite consécutives , magenta et ensuite soleferino qui aboutira  a la perte de la lombardie .

 

Pendant ce temps a Vienne la vie continue.

L’impératrice Élisabeth va prendre toute sa dimension , en allant soigner les blesser . Elle écrit des lettres enflammées a son époux en lui demandant de rentrer du front , et en lui abjurant de signer la paix .

Élisabeth va une fois de plus choquer en commençant a fumer , d’abord dans sa chambre en écrivant , ensuite a table et enfin jusque dans ces déplacements .

l’impératrice fais ouvrir Laxenbourg au blessé de guerre en y créant un hôpital . Elle va passer le plus clair de son temps dans les hôpitaux , restant avec un patient pour une amputation , ou pour veiller un autre jusqu’à la mort.

Elle ne manquera pas a son devoir en temps de guerre , elle acceptera le dur poid de la courronne et son etiquette démesurée .

Publié dans:Sa vie |on 16 janvier, 2004 |Pas de commentaires »

 » comtesse potocka »

 


36.jpg

Si Élisabeth aime son mari a sa façon ,ce n’est malheureusement pas a la maniere d’une épouse.

Sissi est fort belle , sa silhouette et merveilleuse a voir , sa figure a du panache et sa timidité adorable … mais !! … cela ne suffit pas pour s’attacher un homme intimement .

L’empereur n’ose plus aller frapper chez sa femme , il sait qu’elle ne le recevra plus dans son lit .

Mais il reste un homme , il n’a jamais tromper sa femme depuis leur mariage , mais le comportement d’Élisabeth va le pousser a le faire.

c’est un secret de polichinelle a la hofburg seule Sissi n’est pas au courant , on a longtemps supposé que même l’archiduchesse sophie connaissait ce secret . Il n’était pas rare a cette époque qu’un homme eu une maitresse .

les mariages arrangés ne faisaient pas que des heureux !!

Mais pour Elisabeth il s’agissait d’un mariage d’amour , lorsque la verité éclata au grand jour et qu’elle appris la liaison de son mari avec une petite comtesse « potocka » , la crise éclata au sein du couple.

toute la cour attendait avec impatience que la crise rejaillisse en publique , mais Sissi ne s’abaissa pas ainsi .

au contraire elle choisie un moyen bien plus dure et inquiétant

Publié dans:Sa vie |on 16 août, 2003 |Pas de commentaires »

ammalyon |
TPE 2008/2009 |
Le monde de Bethan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mamyduweeb
| Histoire des Théâtres et de...
| 1977 in London